Un enfant

L’ostéopathie est une réponse aux troubles auxquels peut être confronté votre enfant tout au long de son développement.

Son premier anniversaire est l’occasion d’une évaluation de son bon développement psychomoteur.

Par la suite, un bilan par an est recommandé au cours de son enfance et de son adolescence.

L’ostéopathe vous orientera vers un professionnel de sante s’il identifie un trouble qui n’est pas de son ressort ou s’il ne peut traiter efficacement  le motif de votre visite.

Lorsqu’il part à la découverte du monde votre enfant fait de nombreuses chutes à l’occasion de ses premiers pas. La plupart sont sans conséquence mais certaines sont plus violentes que d’autres et peuvent provoquer des traumatismes « mécaniques ».

En l’absence de traitement, ces traumatismes peuvent entrainer des douleurs au niveau dorsal, lombaire, du bassin (chute sur les fesses) ou des articulations périphériques (bras, jambes).

Le plus tôt ils seront traités, moins ils auront d’impact sur l’équilibre postural de votre enfant.

L’enfance est une période de croissance. Même en l’absence de traumatisme externe, les modifications morphologiques importantes que subit son corps peuvent entrainer des douleurs musculo-squelettiques.

Un bilan sur la statique, c’est à dire l’équilibre général du corps au repos, est également à prévoir pour prévenir et identifier toute déformation de la colonne vertébrale telle que la scoliose.

L’entrée de votre enfant dans la vie collective (garderie, école, collège…) est source d’angoisse et de stress. Ils peuvent générer des maux de ventre ou des troubles du sommeil que l’ostéopathie est susceptible d’apaiser.

La pratique intensive d’un sport est souvent la source chez les adolescents ou les jeunes adultes de douleurs provoquées par une sur-sollicitation des muscles ou des articulations.

L’adolescent peut aussi être confronté aux mêmes troubles qu’un adulte.

Information importante : un adulte doit être présent lors de la consultation d’un enfant de moins de 18 ans.

L’ostéopathe ne remplace pas le pédiatre ou le médecin généraliste.